Tiré du Cahier du CIJ C4-9

 

C’est quoi « être citoyen » ? Et la politique ça sert à quoi ? Ça marche comment ? Et le civisme c’est quoi ça encore ?Des questions qui fatiguent parfois même les adultes les plus expérimentés.

 La démocratie est un concept compliqué !Si on y rajoute qu’il faut être solidaire, responsable, engagé, ça paraît surtout un vrai système de contraintes ! Alors voici des infos pratiques pour clarifier tout ça !  N’ayons plus peur de ces gros mots ! En fait, tout ça c’est juste vivre le mieux possible tous ensemble !

Dans une démocratie, l’action politique est légitimée par le vote des citoyens. C’est pour ça  que le vote c’est bien plus qu’une croix sur un bout de papier. 

La politique concerne tous les domaines de la société :

  • relations extérieures
  • organisation et sécurité intérieures
  •  défense
  •  finances publiques
  •  économie
  •  justice
  •  éducation
  •  culture
  •  et autres…

Il existe plusieurs niveaux dans les champs d’actions de la politique :

  • International ;
  • Supranational (p. ex.
  • Union européenne) ;
  •  National ;
  • Cantonal ;
  • Communal.

La politique c’est différents acteurs qui interagissent, négocient des équilibres pour préserver l’intérêt général en respectant les intérêts et idées de chacun.

 Evolution historique de la notion de « politique »

 Grèce antique : la politique est une science qui cherche à imaginer le régime idéal.

Moyen Age : la politique est réservée aux princes de haut rang et est constituée de leurs intérêts particuliers.

Machiavel (1469-1527) pose  la question de savoir comment accroître l’influence et le pouvoir des forces en place pour une politique efficace. Il introduit la notion d’opposition, de rupture, de conflit.

XVIIe siècle : dans les Etats  modernes, la politique du « prince » se fait théoriquement dans l’intérêt du pays.

XVIIIe siècle : le monarque perd le monopole de l’autorité, la politique s’occupe désormais de toutes les affaires publiques.

La Révolution française : l’action politique s’accomplit au nom de la nation.

XIXe siècle : introduction des partis politiques, fin du droit héréditaire et démocratisation des institutions.

Etre citoyen

Tu as 12 ans… 15 ans… 17 ans… : t’es déjà un citoyen ! Penses-tu que participer à la vie locale reste une affaire

d’adultes, qu’il faut avoir 18 ans et le droit pour faire bouger les choses ?  Etre citoyen c’est être conscient que tes choix et tes actes ont une influence au-delà de ton environnement direct. Etre citoyen c’est possible dès le plus jeune âge, en participant activement à la vie de ton village, de ta commune ou ta région. Donc être citoyen, c’est agir avec et pour les autres.

Tu peux par exemple :

organiser

– des activités de loisir, de temps libre et de sports ;

– des activités culturelles, des fêtes et des concerts de musique ;

– des actions de soutien et d’entraide scolaire ;

– des actions de solidarité, humanitaires.

participer

– à la vie des associations de

jeunes dans ta commune ;

– aux actions de sécurité et de prévention routière dans ta commune ;

– t’engager dans le comité

– aux actions pour l’environnement ;

– aux animations de ta commune, de ton village, de ton quartier.

Citoyen vs. Politique

Alors… ? Si citoyenneté et politique sont des concepts très proches, comment faire la distinction ? Il faut bien reconnaître que la notion de politique se rattache surtout à une organisation, une hiérarchie, un système de cohabitation très large.

L’intérêt général ne correspond pas toujours à ton intérêt individuel, c’est pour ça que l’on peut être fâché de certaines décisions. C’est le cas par exemple pour le  système d’imposition : si je gagne beaucoup, je paie une proportion plus importante  d’impôts, mais cela a moins d’influence sur mon niveau de vie que quelqu’un qui a un salaire tout juste suffisant pour vivre dignement. L’intérêt général se défend donc aussi par une démarche solidaire. C’est ainsi que le lien social reste stable, queles différences riche – pauvre pourraient être maîtrisées.

Franck (CIJ),

Sandra (CGJL)

Déclic :

Souvent on évoque l’idée selon laquelle la politique est le domaine réservé d’hommes politiques, de professionnels, d’experts, de politologues, de « technocrates », …

Ce ne doit pas être une réalité en fait ! La politique c’est l’affaire du citoyen, celui qui vit sur le territoire concerné : sa commune, Le Luxembourg, l’Europe… Etre citoyen, c’est défendre le type de société dans laquelle tu souhaites vivre.

 

Déclic :

Petite histoire pour mieux comprendre…

… ou pourquoi contribuer à un système social solidaire ?

Il était une fois… un petit pêcheur en haute mer qui attrapait beaucoup de poissons avec son filet. Grâce à sa vigilance le filet lui permettait de ramener à bord une quantité de poisson abondante et en bon état. Mais un jour, voilà, il commence à être moins attentif, il entretient moins bien le filet, des trous apparaissent, les mailles ne retiennent plus le poisson. Sa négligence lui nuit…

Par analogie ou métaphore, imaginons que le système social est un filet dont chacun d’entre nous est une maille et que l’Etat est notre petit pêcheur. Aussi longtemps qu’il y a cohésion entre tous, que l’Etat travaille à cette cohésion, garantit les équilibres et que chacun contribue à donner pour que le système fonctionne, alors les « petits poissons » qui sont en difficulté, les personnes en risque de marginalisation sont rattrapés par le « filet social ».

Si les gens ne sont plus d’accord pour contribuer au système, que c’est l’intérêt individuel qui est prioritaire, les mailles disparaissent, les personnes fragilisées ne peuvent plus être rattrapées… Pire une maille en entraîne une autre et finalement chacun devient un petit poisson…