Mélusine est l’une des légendes luxembourgeoises les plus vieilles, car elle date de l’époque de Sigefroid de Luxembourg le premier comte de Luxembourg.

La légende raconte que mélusine était la femme de Sigefroid mais qu’elle accepta le mariage à une condition : Qu’une fois par semaine elle aurait une journée ainsi que la nuit où elle pourrait rester seul à l’abri des regards, ce qu’il accepta. Jusqu’au jour où Sigefroid, apparemment rongé par la curiosité, décida de se rendre dans sa chambre pour observer Mélusine à travers la serrure pour voir sa femme avec une queue de poisson qui dépassait de la baignoire. Mélusine, constatant que son mari l’observait, sauta de la fenêtre et disparut à tout jamais dans les flots de la rivière Alzette.

Cependant en fonction des personnes voir des récits, l’histoire change sur des détails même si le fond reste le même. Quand on décide de lancer des recherches, Mélusine est difficile à trouver autre que dans les légendes. Notre petite sirène n’est même pas dans l’histoire de Sigefroid car il semblerait qu’il n’avait qu’une femme dans sa vie surtout qu’en aucun cas sa femme a disparu du jour au lendemain. On notera d’ailleurs que Sigefroid n’est pas que dans l’histoire de Mélusine, mais dans d’autres légendes comme le fameux pacte qu’il aurait passé avec le diable pour qu’à la fin de la vie, le diable aurait emporté son corps avec lui sous les yeux d’un prête et que son âme serait monté au ciel.

Dans les recherches effectuées au premier abord l’histoire même de Sigefroid est très mystérieuse. On connaît toutes les grandes lignes, mais certains détails restent flous comme on ne sait pas réellement qui sont ses parents dû à des erreurs de traduction et certains mots qui ont des significations différentes. Des légendes autours de lui avec une histoire mystérieuse ? Serait-il possible que ces légendes soient inventées par Sigefroid lui-même pour par exemple continuer à parler de lui même après sa mort ? Cette théorie semble tout aussi possible qu’impossible, car on ne peut pas dire avec certitude le comportement global de Sigefroid.

Pour la deuxième théorie oublions Sigefroid, imaginons que cette légende soit inventée par un homme qui souhaitait faire des histoires pour enfants pour inculquer des principes de vie comme par exemple « la curiosité est un vilain défaut », mais dans ce cas pourquoi aucun auteur n’est présent ? Surtout pourquoi avoir qu’une ou deux histoires ? On pourrait penser qu’à l’époque l’espérance de vie était relativement basse donc l’auteur aurait pu mourir avant d’en écrire d’autres, il suffit de dire l’histoire une ou deux fois pour qu’elle passe d’oreille en oreille en oubliant le détail, qu’il ne s’agissait que d’une simple histoire pour les enfants. Cette théorie est pourtant la plus probable mais si c’est le cas elle ne restera qu’un mystère de plus sans réponses. Mélusine est une histoire qui continue de faire parler d’elle à tel point qu’elle est devenue l’un des symboles du Luxembourg.

Selon les cryptozoologues (La cryptozoologie désigne la recherche des animaux dont l’existence ne peut pas être prouvée de manière irréfutable.) la sirène serait de catégorie 8, il y a donc peu de chance que des sirènes ont réellement existé malgré les témoignages, « preuves » retrouvées par des personnes (qui semblent être très souvent des preuves créées de toute pièce ce qui renforce la position des cryptozoologue). Mais pour l’anecdote le panda durant des années était considéré comme espèce non réel. Malgré les témoignages puisqu’il aura fallu plus de 30 ans au cryptozoologue occidentaux avant de découvrir un vrai panda en chine malgré les indications du peuple chinois. Alors qui sait, Mélusine est peut-être parmi nous à chanter des chansons pour les luxembourgeois s’approchant trop prêt de la rivière ? À vous de vérifier ces théories pour percer le mystère au grand jour.

Alexandre
Photo : Mosaïque d’Ulysse et les sirènes